Err

Tordeuse orientale

Historique


Œuf : forme elliptique, longueur de 1 mm environ. Blanchâtre juste après la ponte, il jaunit rapidement. Il présente un anneau de couleur rouge à l'intérieur du vitellus, qui disparaît quand la chenille se forme.

Chrysalide : longueur de 6 mm environ, couleur brun clair.

Larve : on observe 5 stades larvaires. Au dernier, la chenille peut atteindre 14 mm. Son corps, d'abord blanc, devient rose au terme de son développement. Sa tête est brun clair.

Adulte : 16 mm d’envergure environ ; les ailes antérieures, brun-noir, présentent une tache formée par des écailles blanches sur le bord anal et des traits clairs sur le bord antérieur. Les ailes postérieures sont d’un gris-brun uniforme. Les pattes et l'abdomen sont argentés.

Symptômes


Dégâts :Pêcher : les dégâts les plus importants sont provoqués par les attaques sur les fruits. Sur les variétés tardives, ils sont souvent invisibles, car la chenille se dirige vers le noyau sans avoir perforé l'épiderme. On observe aussi des attaques en pépinière sur les jeunes pousses ainsi que sur les écussons de greffage à l’automne.

Prunier et abricotier : les fruits sont rarement atteints. Les jeunes pousses ne sont propices au développement de la chenille que pendant une période qui ne permet pas la reproduction du papillon.

Pommier et poirier : les attaques dépendent de la proximité des vergers de pêchers. Les rameaux sont rarement atteints.

Pommes : les chenilles pénètrent par la cavité pédonculaire et gagnent ensuite la zone des pépins.

Poires : seules les variétés d'automne et d'hiver sont attaquées (le développement de la chenille se poursuit au cours de la conservation non réfrigérée des fruits).

Biologie


Plantes-hôtes : toutes les rosacées, principalement le pêcher, mais aussi le poirier, le pommier, le cognassier, l'abricotier et le prunier.

Papillon : vole dans les vergers à la fin du jour. La ponte a lieu lorsque la température crépusculaire dépasse 15°C. La femelle pond pendant 10 ou 15 jours sur la face inférieure des feuilles.

Fécondité : une cinquantaine d’œufs.

Œuf : le développement embryonnaire varie suivant la saison :

de 7 à 14 jours au printemps

de 3 à 6 jours en été

jusqu’à 20 jours en automne

Larve : le développement larvaire dure de 2 à 3 semaines selon la température. Lorsqu’elle sort de l'œuf, la chenille pénètre dans la jeune pousse la plus proche, puis elle gagne le rameau au niveau du point d'insertion. Quand les rameaux deviennent trop ligneux, elle s'attaque aux fruits développés (un mois et demi avant la récolte).

Nymphe : son développement dure de 10 à 15 jours.

Condition favorable


Hiverne à l’état larvaire dans un hibernaculum (cocon composé de feuilles et de soie) sous les écorces ou dans le sol.

La nymphose se produit en mars (dans le sud), les premiers papillons apparaissent fin mars-début avril.

La ponte est ensuite continue jusqu’en septembre-octobre.

Le stade baladeur de la chenille peut durer de quelques minutes (chaud) à 2 à 3 jours (frais).

On observe généralement quatre générations avec individus diapausant dès la troisième génération.

Le développement rapide des générations entraîne un chevauchement des vols.

 
Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels et non professionnels.