Err

Pourriture grise (botrytis cinerea)

Historique


Maladie connue depuis l'antiquité, son identification comme parasite de la vigne remonte aux années 1885/1886. Ce champignon saprophyte et parasite qui s'attaque à beaucoup de cultures est très redouté des viticulteurs. Les dégâts occasionnés par la pourriture grise ont de graves incidences sur la qualité des vins.

Crédits : Francis DESCHANEL

Symptômes


La pourriture grise s'attaque à tous les organes herbacés. Ces jeunes rameaux : nécrosés, se recouvrent de fructification, la partie située au - dessus de la nécrose flétrit et se desséche. Les feuilles, ont des tâches de couleur brun rouge situées en bord de limbe, de forme triangulaire, ayant l'aspect d'une brûlure. Avant la floraison, les inflorescences peuvent être touchées au niveau des boutons floraux et se dessècher. Les grappes : pédoncule et rafle ont des petites tâches brunes. Les attaques sur pédoncule sont situées très près du point d'attache sur le rameau entraînant souvent la chute de la grappe. A la floraison, la contamination interne peut s'effectuer dans le processus de fécondation et l'externe sur les cicatrices laissées par la chute des pièces florales. Cette contamination florale ne se manifestera généralement qu'à la véraison. Après la floraison, on peut obtenir la colonisation par le champignon des jeunes baies, ce qui va constituer le réservoir de champignons pour une attaque ultérieure. Avant la véraison, les baies sont rarement réceptives à la maladie, c'est généralement à la véraison que la maladie apparaît dans le vignoble, soit à partir du pédicelle, soit à partir d'un fragment de végétal coincé entre deux baies, ou par la levée de latence. 4 niveaux de destruction :

  • Coloration marron clair, à partir d'un point de contamination.
  • Stade pourri - plein.
  • Stade sortie des conidiophores.
  • Stade pourri - flétri.

Biologie


Botrytis cinéréa, se conserve sous forme de sclérotes pendant l'hiver sur les rameaux et sous forme de mycélium sous l'écorce. Au printemps, pluie et rosée permettent la germination et le vent, la dissémination des conidies. La contamination par les conidies s'effectue à une température optimale de 15/20°C en présence d'eau libre ou d'une humidité relative, supérieure à 90 % pendant au moins 15 heures. La pénétration dans la baie s'effectue par des blessures diverses, (ravageurs, mécaniques, climatiques, naturelles) et dans la phase de pollinisation / fécondation de la fleur, indépendamment des conditions climatiques.

Sensibilité


En régle générale, les cépages à grappes compactes sont plus sensibles que les cépages à grappes lâches : Très sensibles :

  • Grenache
  • Chardonnay 
  • Piquepoul

Roussane Sensibles :

  • Cinsault
  • Merlot 
  • Clairette

Moyennement sensibles :

  • Alicante Bouschet
  • Carignan
  • Syrah
  • Marsanne

Condition favorable


La pourriture grise est une maladie opportuniste, son développement est lié à plusieurs facteurs :

  • Etat sanitaire du vignoble.
  • Tordeuses de la grappe mal maîtrisées, oïdium.
  • Conduite du vignoble.
  • Mauvais choix du porte - greffe, fertilisation trop azotée, taille mal adaptée, entassement du feuillage, présence de débris de végétaux. 
  • Facteurs climatiques : les pluies de pré - récolte n'ont que très peu d'incidence, si la baie est en bon état de résistance due entre autre aux apports de cuivre. Par contre des précipitations violentes, une grêle occasionnant des blessures seront à l'origine d'un départ de son développement.
 
Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels et non professionnels.