Pourriture acide

Historique


Cette maladie est engendrée par un champignon véhiculé par un vecteur, qui va pondre ses oeufs dans des blessures du fruit.

Symptômes


Maladie caractérisée par une modification des baies qui prennent une couleur brun violacé, pour les cépages noirs, et rouge brique pour les cépages blancs. Par la suite, on constate un écoulement de jus au pied des ceps avec une forte odeur Les baies attaquées se remplissent de larves blanches issues des pontes de la mouche du vinaigre ou drosophile, vecteur essentiel de la maladie. Au dernier stade, les baies sont vidées de leur contenu, il ne reste plus que la pellicule gonflée et momifiée. Le botrytis et la pourriture acide ne peuvent pas se retrouver conjointement sur les baies, l'acide acétique agit par contact et par inhalation sur la pourriture grise. La maladie est provoquée par le développement des larves et des bactéries acétiques qui pénètrent dans les baies par toutes sorte de blessures.

Biologie


La drosophile : Petite mouche qui transporte les spores de la pourriture avec ses pattes. Elle est attirée par l'odeur de l'acide acétique et de l'alcool. Cette mouche consomme des spores qui sont expulsées vivantes après transit intestinal. Chaque femelle pond jusqu'à 900 oeufs, la durée d'un cycle dépend de la température, 10 jours à 25°C, 2 mois à 12°C. L'acidité volatile du vin est élevée car une partie du sucre s'est transformé en acide acétique.

Sensibilité


(liste non exhaustive) Les cépages à grappes serrées :

  • Carignan
  • Grenache

Les cépages à pellicule fine :

  • Cinsault

Condition favorable


Les blessures et les lésions de tout ordre :

1) Mécanique

  • Guêpe
  • Vent
  • Grêle
  • Éclatement des baies (pluies, chocs)

2) Pathologique

  • Tordeuses de la grappe
  • La vigueur de la vigne
  • Les conditions climatiques
  • Le mode de conduite (entassement de la végétation)
 
Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels et non professionnels.