Acariens : Araignée jaune (eotetranichus carpini)

Historique


Les acariens causent depuis quelques années de gros ravages dans les vignes. La pullulation de ces ravageurs est favorisée par un temps chaud et sec, la poussière, le palissage des souches, la fumure mal adaptée, certains produits phytosanitaires; Tous ces paramètres sont la cause de l'explosion des dégâts dans les années 60.

Crédits : Daniel ALIBERT

Symptômes


Les piqûres de l'araignée jaune provoquent la formation de tâches jaunes, puis brunes (sur les cépages blancs) ou rouge (sur les cépages rouges) sur le limbe. Tout le limbe peut être envahi, ne subsiste alors que le réseau des nervures coloré en vert. Décoloration visible à partir de juin, s'intensifiant pendant l'été. Baisse de la qualité de la récolte (moins de sucres dans les baies). Dans le cas de fortes attaques, les feuilles chutent prématurément en août. On constate un départ de bourgeons anticipés dont le feuillage est altéré à son tour.

Biologie


Hibernation des femelles sous les écorces et dans les replis des bras au niveau des coursons. Ponte à partir du mois d'avril quand les pousses atteignent 3 à 5 cm. 40 à 50 œufs par femelle à la face inférieure des feuilles le long de la nervure. Incubation 8 à 10 jours à 20°C, la période larvaire dure de 12 à 15 jours. Un cycle biologique dure 25 jours environs. 6 à 7 générations selon les régions.

Condition favorable


Températures élevées, c'est dans les régions méridionales que l'on constate le plus souvent ces dégâts.

 
Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels et non professionnels.