Err

Mouche de l'Olive (bactrocera oleae)

Historique


De gros dégâts peuvent être engendré par cette petite mouche de 4 à 5 mm qui pond ses oeufs au coeur de l'olive ce qui entraîne une perte de rendement très importante.

Symptômes


Les dégâts provoqués sont : La chute des fruits donc perte de récolte. La diminution du rendement en huile. La baisse de la qualité de l'huile par l'augmentation de l'acidité due à l'oxydation des fruits atteints. Les dégâts les plus importants sont provoqués par les dernières générations.

Biologie


2 à 4 générations se succèdent de juin à novembre. Les premières pontes ont lieu vers la mi-juin, sous la cuticule des olives. On ne relève en général qu'un œuf par fruit. La larve apparaît entre 3 et 6 jours, puis creuse des galeries dans la pulpe. Le développement de la larve dure 10 à 12 jours, et la nymphose 15 à 18 jours, qui donne un nouvel adulte, donc une nouvelle génération. Enfin, la dernière génération se nymphose dans le sol. 

Condition favorable


Les années de petites productions, car les fruits sont plus gros, donc plus attractifs. La zone littorale induit une fécondité plus importante qu'une zone à climat chaud et sec. En climat doux l'hibernation peut se dérouler au stade adulte donc provoquer des attaques plus précoces. 

 
Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels et non professionnels.